La Chine protège ses producteurs de coton contre la volatilité des cours

le
0
(Commodesk) En recourant largement au système de ventes aux enchères, la Corporation nationale chinoise des réserves de coton (CNCRC) tente de protéger les producteurs contre la volatilité des cours mondiaux, a expliqué la maison de courtage britannique Plexus Cotton, en fin de semaine dernière. La quantité vendue par ce biais était alors de 64.000 tonnes par jour, soit le double de la semaine précédente. La Chine cherche à maintenir un certain niveau de prix pour ses producteurs. Elle devrait d'abord diminuer ses surfaces plantées dans les provinces de l'est, à partir du printemps prochain, c'est "une évidence", pour Plexus Cotton. Dans un deuxième temps, si les prix devenaient trop élevés pour l'industrie du textile, elle pourrait aussi réduire ses stocks. De plus en plus de petits producteurs hésitent désormais à vendre leur récolte sur le marché mondial, à cause de ses fortes fluctuations. A la Bourse de Zhengzhou, par exemple, les contrats à terme ont perdu, lors de la dernière semaine d'octobre, la totalité de la progression réalisée lors des semaines précédentes. Les vendeurs préfèrent attendre pour se positionner, en espérant une hausse soudaine des cours, note ainsi le négociant français Mambo Commodities. La Chine est le premier producteur et premier consommateur mondial de coton, avec respectivement 26 et 40% des volumes. Mais, selon Plexus Cotton, les seules décisions chinoises, qui pourraient avoir un impact sur le marché international, seraient "la mise en place de quotas et les achats directs à des pays étrangers".
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant