La Chine propose un traité "d'amitié" aux pays de l'Asean

le
0

NAYPYITAW, 13 novembre (Reuters) - Le Premier ministre chinois Li Keqiang a proposé jeudi aux membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean) de conclure un traité "d'amitié" avec Pékin tout en insistant pour que leurs conflits territoriaux soient réglés directement entre pays concernés. La Chine semble vouloir répondre ainsi à l'initiative des Philippines, qui viennent de demander un arbitrage international sur les revendications territoriales des deux pays en mer de Chine méridionale. "La Chine (...) est prête à devenir le premier interlocuteur à signer avec l'Asean un traité d'amitié et de coopération", a déclaré Li Keqiang devant le sommet de l'Asean à Naypyitaw, la capitale de la Birmanie. Des responsables de la diplomatie philippine ont réagi sans enthousiasme à la proposition chinoise en soulignant qu'elle manquait d'éléments concrets et qu'elle ressemblait à une offre formulée par Manille en 2012, que Pékin avait à l'époque ignorée. Li Keqiang devait s'entretenir dans la journée à huis clos avec les dirigeants de l'Asean, qui espèrent convaincre Pékin d'adopter une politique moins agressive en mer de Chine, où des conflits territoriaux l'opposent aux Philippines, au Vietnam, à Bruneï et à la Malaisie, tous quatre membres de l'Asean, mais aussi, plus au Nord, à Taiwan et au Japon. (Simon Webb et Paul Mooney, avec Manuel Mogato à Manille; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant