La Chine promet de coopérer avec l'Afrique après Bamako

le
0
    PEKIN, 26 novembre (Reuters) - La Chine a annoncé jeudi son 
intention de renforcer sa coopération avec les pays africains 
pour combattre les violences extrémistes après l'attaque 
vendredi dernier d'un hôtel de la capitale malienne qui a tué 19 
personnes dont trois Chinois. 
    Les trois ressortissants chinois tués à l'hôtel Radisson Blu 
à Bamako étaient des cadres de la compagnie publique ferroviaire 
chinoise, China Railway Construction Corp selon sa dénomination 
anglaise. 
    "Tout en continuant à promouvoir une coopération pragmatique 
entre la Chine et l'Afrique, nous renforcerons la coopération 
bilatérale en matière de lutte contre le terrorisme et contre 
l'extrémisme", a déclaré le ministre chinois des Affaires 
étrangères, Wang Yi, dans un discours devant des diplomates et 
des journalistes. Il n'a pas donné de précision. 
    Le ministre a réaffirmé la position de son gouvernement 
selon laquelle l'assistance à l'Afrique se fait sans condition 
politique.  
    Selon les déclarations d'un responsable chinois mercredi, la 
Chine annoncera une nouvelle aide aux pays africains lors de la 
visite du président chinois Xi Jinping au Zimbabwe et en Afrique 
du Sud le mois prochain. 
    A Johannesburg, le numéro un chinois co-présidera en outre 
un sommet de deux jours entre la Chine et des pays africains . 
    Les bonnes relations de la Chine communiste avec l'Afrique 
remontent aux années 50, quand Pékin soutenait les mouvements de 
libération dans les pays qui se trouvaient sous des régimes 
coloniaux occidentaux. 
    Ces dernières années, la Chine s'est vu demander d'accroître 
la sécurité de ses quelque 800.000 ressortissants employés à 
l'étranger, notmament en Afrique, où la Chine est devenue un 
investisseur de premier plan. 
 
 (Sui-Lee Wee; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant