La Chine pourrait importer davantage de terres rares

le
0
LA CHINE DEVRAIT AUGMENTER SES IMPORTATIONS DE TERRES RARES
LA CHINE DEVRAIT AUGMENTER SES IMPORTATIONS DE TERRES RARES

SHANGHAI (Reuters) - La Chine, à la fois premier producteur et premier consommateur mondial de terres rares, devrait augmenter ses importations en raison de la hausse de sa demande intérieure et de sa volonté de préserver ses ressources, rapporte mercredi le China Daily en citant de hauts responsables du secteur.

La demande mondiale de terres rares, des minéraux indispensables à la fabrication de nombreux produits de haute technologie comme les téléphones portables ou les voitures hybrides, devrait augmenter rapidement, et cette hausse devrait être plus marquée encore en Chine, a déclaré selon le quotidien Liu Yinan, vice-président de la Chambre de commerce chinoise des importateurs et exportateurs de métaux, minéraux et produits chimiques.

Pékin devrait en particulier chercher à augmenter ses importations de terres rares moyennes et lourdes, utilisées dans la fabrication de produits complexes comme des turbines ou des composants électroniques, a-t-il ajouté.

La Chine dispose d'importantes réserves de terres rares légères dans le nord du pays alors que ses ressources en terres rares moyennes et lourdes sont plus restreintes.

La République populaire possède 23% des réserves mondiales de ces minéraux dont l'importance est jugée stratégique, mais elle consomme à elle seule plus de 90% de l'offre globale.

L'an dernier, elle en a exporté 16.900 tonnes, soit 58% de moins qu'en 2010 et elle en a consommé 83.000 tonnes environ pour une demande mondiale de 110.000 tonnes, a précisé Liu Yinan.

La croissance rapide de la consommation de terres rares par les industriels chinois, conjuguée à la faiblesse des quotas qui leur sont alloués, a créé une pénurie sur le marché intérieur, a expliqué de son côté Chen Zhanheng, secrétaire général adjoint de l'Association chinoise de l'industrie des terres rares.

Les mesures d'encadrement des exportations de terres rares mises en oeuvre par Pékin ont déjà favorisé la hausse des cours de ces minéraux, poussant des pays comme les Etats-Unis, le Canada ou l'Inde à relancer la production de gisements fermés depuis plusieurs années.

Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant