La Chine peut réduire à 7% son objectif de croissance 2015-Banque mondiale

le
0

PEKIN, 29 octobre (Reuters) - La Chine peut se permettre de réduire à 7% son objectif de croissance en 2015 sans compromettre la bonne santé de son marché du travail, a déclaré mercredi la Banque mondiale, tout en appelant Pékin à cesser de fixer des objectifs rigides. "Notre message est que l'accent doit être mis sur les réformes plutôt que sur la réalisation d'objectifs de croissance précis", a dit Karlis Smits, économiste au bureau de la Banque mondiale à Pékin, lors d'un point presse "De notre point de vue, un objectif indicatif d'environ 7% en 2015 serait la croissance indicative nécessaire au maintien de la stabilité du marché du travail", a-t-il ajouté. La Chine vise une croissance d'environ 7,5% de son produit intérieur brut (PIB) cette année mais de nombreux analystes tablent sur une croissance de 7,4%, qui serait la plus faible depuis 24 ans. Le gouvernement et la banque centrale ont mis en oeuvre une série de mesures de relances pour écarter le risque d'un ralentissement plus marqué. La Banque mondiale pousse la Chine à se concentrer sur les réformes. "L'inquiétude est qu'une politique axée sur la réalisation d'un objectif de croissance ambitieux, similaire à celui fixé pour 2014, nécessite que les politiques macroéconomiques restent axées sur le soutien à la demande intérieure plutôt que sur les réformes", a déclaré Karlis Smits. Selon un calcul réalisé par la Banque mondiale et le Centre de recherche pour le développement, un think-tank proche du gouvernement, des réformes augmenteraient le potentiel de croissance de la Chine d'environ 0,8 point de pourcentage la première année, a dit la banque. (Jake Spring, Mathilde Gardin pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant