La Chine peine à retenir ses footballeurs expatriés

le
0
Le nombre de joueurs étrangers évoluant dans le championnat chinois a reculé de près de 20% depuis 2010 quand ceux jouant au Qatar a grimpé de 27%. » Anelka, la Juve pour un dernier défi

La Chine n'est plus une terre d'accueil pour les footballeurs étrangers. Dernier exemple en date: Nicolas Anelka. Moins d'un an après avoir débarqué en Chine en star, l'ancien attaquant du PSG vient de quitter le pays pour rejoindre le championnat italien.

Le nombre de joueurs expatriés dans l'empire du Milieu a diminué de près de 19% entre 2010 et 2012, selon une étude du Centre international d'étude du sport, pour s'établir à 86. Un peu moins de la moitié d'entre eux sont Brésiliens et un peu plus de 20%, Européens. En plus de Nicolas Anelka, le CIES ne comptabilisait aucun autre Français évoluant en Chine l'an passé. A l'inverse, le nombre de footballeurs expatriés au Qatar a grimpé de plus de 27%, à 98 joueurs. «Les joueurs ont l'assurance avec le Qatar, contrai...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant