La Chine n'affectera pas beaucoup les exportations japonaises-Kuroda

le
0

NEW YORK, 27 août (Reuters) - Le ralentissement de l'économie chinoise ne devrait pas beaucoup affecter les exportations japonaises dans les années à venir et la baisse des cours du pétrole n'empêchera pas la Banque du Japon d'atteindre son objectif d'inflation, a déclaré mercredi à New York le gouverneur de la banque centrale japonaise. Haruhiko Kuroda prévoit que la croissance du PIB chinois se maintiendra dans une fourchette de 6-7% cette année et en 2016. "Les exportations vers la Chine ont déjà été affectées mais je ne pense pas que les exportations du Japon dans les années à venir seront affectées de façon (très) négative", a-t-il dit lors d'un séminaire organisé par la Japan Society à New York. Cela s'explique "en partie par le fait que la Chine va conserver une croissance de 6 à 7% et que les biens d'équipement japonais sont (...) relativement compétitifs." Le gouverneur de la banque centrale a estimé que l'assouplissement monétaire chinois était une mesure appropriée pour soutenir la croissance, ajoutant que certains acteurs du marché étaient devenus "trop pessimistes" sur l'économie chinoise dont la croissance est "encore assez robuste". En ce qui concerne la politique monétaire américaine, Haruhiko Kuroda a déclaré que la hausse des taux directeurs de la Réserve fédérale -- lorsqu'elle aura lieu -- serait un vote de confiance dans l'économie américaine et un facteur positif pour les économies mondiale et japonaise. (Jonathan Spicer and Rodrigo Campos, Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant