La Chine maintient des aides à l'acier sanctionnées par les USA

le
0
    SHANGHAI/WASHINGTON, 18 mai (Reuters) - La Chine a déclaré 
mercredi vouloir maintenir des avantages fiscaux accordés aux 
exportateurs d'acier pour soutenir la restructuration du 
secteur, quelques heures seulement après l'annonce de droits 
anti-dumping par les Etats-Unis.  
    Washington a en effet annoncé mardi soir des droits de 
douanes de plus de 500% sur les aciers plats laminés à froid 
importés de Chine, des produits utilisés entre autres dans 
l'automobile, l'électroménager et la construction. 
    Le ministère chinois des Finances a répliqué qu'il 
continuerait d'"appliquer une politique d'allégements fiscaux 
sur les exportations d'acier" tout en réduisant les capacités du 
secteur.  
    La Chine, qui est de loin le premier producteur sidérurgique 
mondial, prévoit de réduire de 100 à 150 millions de tonnes sa 
production annuelle sur les cinq prochaines années, un volume 
supérieur à la production annuelle des Etats-Unis.  
    Le gouvernement a précisé que les entreprises contrôlées par 
l'Etat central réduiraient leurs capacités globales de 
production d'acier et de charbon de 10% sur 2016-2017. 
    Le ministère des Finances a expliqué que Pékin débloquerait 
des crédits pour financer la réduction des surcapacités dans le 
secteur de l'acier et celui du charbon, précisant qu'il 
récompenserait les autorités locales qui dépasseraient leurs 
objectifs ou qui les atteindraient plus tôt que prévu.  
    Ces annonces figurent dans un document daté du 10 mai mais 
publié mercredi, au lendemain de l'annonce des nouveaux droits 
américains.  
    A Washington, le département du Commerce a dit que les 
nouveaux droits se traduiraient par une multiplication par plus 
de cinq des prix à l'importation des produits sidérurgiques 
visés, qui ont représenté un montant total de 272,3 millions de 
dollars (242,2 millions d'euros) en 2015.  
    Le département du Commerce a justifié ces nouveaux droits de 
douane par le fait que ces produits étaient vendus sur le marché 
américain en dessous de leur coût de production et qu'ils 
bénéficiaient d'aides déloyales. 
    Le ministère chinois du Commerce a exprimé sa "forte 
insatisfaction" après cette décision et appelé les Etats-Unis à 
corriger leurs erreurs au plus vite.  
    "Les Etats-Unis ont adopté des méthodes déloyales pendant 
l'enquête anti-dumping sur les produits chinois, parmi 
lesquelles le refus d'accorder un taux de taxation différencié 
aux entreprises publiques chinoises", a-t-il dit.  
    Des analystes notent qu'une fermeture éventuelle du marché 
américain aux produits chinois ne réduirait pas sensiblement les 
exportations de la République populaire, les Etats-Unis ne 
représentant que 2% des ventes globales hors de Chine.  
    Les surcapacités du marché mondial de l'acier seront au menu 
des discussions du G7 au Japon les 26 et 27 mai.  
        
 
 (Ruby Lian et David Lawder; Marc Angrand pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant