La Chine libère le dissident Hu Jia

le
0
La libération du défenseur des droits de l'Homme couronné par le prix Sakharov en 2008 intervient la même semaine que celle de l'artiste Ai Weiwei.

La Chine multiplie les geste symboliques à l'égard de la communauté internationale. Un des dissidents chinois les plus connus, Hu Jia, a en effet été libéré dimanche après trois ans de prison, quelques jours après un autre célèbre défenseur des droits de l'Homme, l'artiste Ai Weiwei. Encore sous la pression des autorités, les deux hommes ne devraient toutefois pas s'exprimer publiquement.

Hu Jia, 37 ans, avait été condamné en avril 2008, quelques mois avant les Jeux olympiques, à trois ans et demi de prison, pour tentative de subversion en raison de ses propos publiés sur internet et ses entretiens accordés à la presse étrangère. «La Chine a été une dictature pendant toute son histoire», avait déclaré le dissident à l'Agence France-Presse en 2007. «Maintenant, je crois que nous avons une chance d'amener la démocratie à ce pays pour la première fois en 5000 ans». Le dissident s'est régulièrement heurté au pouvoir communiste pour avoir défendu les ma

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant