La Chine lance une nouvelle mission spatiale habitée

le
0
La Chine lance une nouvelle mission spatiale habitée
La Chine lance une nouvelle mission spatiale habitée

La Chine a lancé lundi une nouvelle mission avec deux astronautes en direction de son deuxième laboratoire orbital, dans le cadre de ses préparatifs au déploiement d'ici 2022 d'une station spatiale habitée.Les deux hommes, Jing Haipeng et Chen Dong, ont décollé de la base de lancement de Jiuquan, dans le désert de Gobi (nord-ouest), à bord du vaisseau spatial Shenzhou-11 ("Vaisseau divin-11"). Le vaisseau a été propulsé par une fusée Longue Marche-2F.Les deux astronautes doivent arriver sous 48 heures à bord du nouveau laboratoire spatial chinois Tiangong-2 ("Palais céleste-2"), lancé en septembre. Ils y passeront un total de 30 jours, une durée record pour des spationautes chinois, note l'agence officielle Chine nouvelle.Les deux "taïkonautes", comme les astronautes chinois sont appelés, mèneront des expériences en matière de médecine, de biologie, de physique, de tempêtes solaires et de réparations d'équipements.Jing Haipeng, le commandant de la mission, effectue son troisième voyage dans l'espace et célébrera son anniversaire à bord de l'astronef. "Même si ce travail est plein de défis et de risques et même dangereux, je l'aime", a-t-il déclaré, cité par le Quotidien du Peuple, l'organe du Parti communiste au pouvoir. - 'Une puissance spatiale' -La conquête de l'espace, coordonnée par l'état-major militaire, est perçue en Chine comme un symbole de la nouvelle puissance du pays. Pékin a investi des milliards dans ses programmes spatiaux pour tenter de rattraper l'Europe et les Etats-Unis.La Chine, qui a envoyé son premier homme dans l'espace en 2003, avait conclu avec succès en 2013 la mission habitée "Shenzhou-10", après 15 jours en orbite autour de la Terre.Le pays veut déployer en 2022 une station spatiale habitée, au moment où la station spatiale internationale (ISS) aura cessé de fonctionner.Le président chinois Xi Jinping a adressé un message de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant