La Chine fait son autocritique après le drame de Yueyue 

le
0
Le sort d'une fillette laissée pour morte pousse l'opinion à s'interroger sur la montée de l'individualisme dans le pays.

Une petite fille de 2 ans luttant entre la vie et la mort, et malheureusement plus proche de celle-ci, met toute la Chine en émoi. Accidentée, la pauvre enfant n'a reçu aucun secours. L'histoire suscite sur Internet des réactions en masse. Et la société chinoise se regarde dans un triste miroir.

Le drame s'est passé dans la ville de Foshan, dans la province sudiste du Guangdong. La Yueyue s'échappe de la quincaillerie que tiennent ses parents et court dans la rue. Là, elle est renversée par une camionnette, qui continue sa route. La fillette gît sur la chaussée, dans une mare de sang. Le drame prend une tournure insoutenable. Les bandes vidéo de caméras de surveillance montrent plus d'une douzaine de piétons ou de cyclistes, passant à côté du petit corps sans y prêter attention, sans lui porter secours. Et la pauvre enfant est de nouveau écrasée par un second camion. C'est finalement une humble chiffonnière qui va se pencher sur l'innocente victime et l'amener à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant