La Chine fait chuter Wall Street à la clôture

le
0
La Bourse de New York digère mal l'annonce surprise d'une hausse des taux d'intérêts chinois. Côté valeurs, les bancaires souffrent sur fond d'inquiétudes concernant les suites de l'enquête sur les saisies immobilières. Apple est nettement sanctionné.

Les marchés d'actions américains terminent en territoire négatif ce mardi. A la clôture, le Dow Jones recule de 1,48% à 10.979 points, après avoir lâché plus de 2% en fin de séance. Le Nasdaq perd 1,76% à 2437 points tandis que le S&P abandonne 1,59% à 1166 points.

Les marchés ont mal accueilli la décision surprise de la banque centrale chinoise de relever ses taux d'intérêt. Une première depuis 2007. Ce choix atteste des craintes du gouvernement chinois de voir l'inflation et la spéculation grimper. La perspective de voir cette décision de politique monétaire se traduire par un ralentissement de la croissance économique chinoise pèse sur la tendance. Elle a déjà entraîné à la baisse les Bourses européennes.

Cette nouvelle fait passer au second plan le seul indicateur immobilier de la journée. Les mises en chantier de logements, publiées avant l'ouverture des marchés, ont progressé de 0,3% à 610.000 unités en rythme annualisé et en données corrig

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant