La Chine exécute huit condamnés pour "terrorisme" au Xinjiang

le
0

SHANGHAI, 24 août (Reuters) - La Chine a exécuté huit personnes condamnées pour actes "terroristes" dans le Xinjiang, région de l'ouest du pays où vit une importante communauté musulmane ouïghoure. Trois de ces huit condamnés à mort étaient des "cerveaux" de l'attaque commise en octobre 2013 au coeur de Pékin, rapporte l'agence officielle Chine nouvelle. Une voiture avait alors été précipitée sur la foule sur la place Tiananmen avant de prendre feu. Il y avait eu cinq morts et 40 blessés. Les autorités chinoises accusent des séparatistes musulmans de multiplier les attaques dans le Xinjiang et ailleurs dans le pays dans le but de créer un Etat indépendant. Les associations de Ouïghours en exil et des organisations de défense des droits de l'homme reprochent pour leur part à Pékin d'attiser les tensions par une politique répressive dans le Xinjiang. Les autres condamnés à mort exécutés ces derniers jours étaient accusés notamment de création de cellules terroristes et de fabrication d'explosifs dans le but d'attaquer des policiers et de tuer des représentants de l'Etat, selon Chine nouvelle. (Adam Jourdan; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant