La Chine diversifie ses réserves de change 

le
0
Pékin a acheté un montant record de dette japonaise et sud-coréenne, provoquant une envolée du yen et du won.

C'est l'un des secrets les mieux gardés de la planète économique: sur quels marchés les colossales réserves de change détenues par la Chine sont-elles investies? Trois chiffres publiés récemment ont permis de lever une partie du voile entourant ce sujet, offrant un précieux éclairage sur la stratégie monétaire mise en place par Pékin depuis le début de 2010.

En juin, pour le deuxième mois consécutif, la Chine a vendu des obligations d'État américaines, pour un montant d'environ 24 milliards de dollars. Le Japon a bénéficié de ce mouvement de bascule. Au moment même où ils découvraient que leur économie avait été dépassée par celle des Chinois, les Japonais apprenaient que ceux-ci avaient acheté une partie de leur dette pour un montant record, 20 milliards de dollars. Dernière révélation: en un an, la Chine a doublé sa détention d'obligations d'État sud-coréennes, la portant à 3,4 milliards de dollars.

Ce chiffre représente une goutte d'eau par ra

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant