La Chine dit avoir démantelé 181 "gangs terroristes" au Xinjiang

le , mis à jour à 06:10
0

PEKIN, 25 mai (Reuters) - La police chinoise a démantelé 181 "gangs terroristes" dans la région troublée du Xinjiang, dans l'extrême ouest du territoire, théâtre ces dernières années d'attentats et de violences, rapportent lundi les médias chinois. D'après l'agence officielle de presse Chine nouvelle, ces interventions policières ont débuté il y a un an après la mort de 39 personnes dans un attentat suicide commis sur un marché d'Urumqi, la capitale provinciale. Citant le comité régional du Parti communiste, l'agence précise que 112 suspects se sont parallèlement livrés à la police. Selon les autorités chinoises, le Xinjiang, qui occupe une position stratégique à la frontière avec l'Asie centrale, est la cible d'un groupe extrémiste armé, le Mouvement islamique du Turkestan oriental, qui souhaite y créer un Etat indépendant. La communauté ouïghoure en exil et des militants des droits de l'homme assurent pour leur part que ces troubles trouvent leur origine dans les politiques répressives contre la culture ouïghoure, l'ethnie d'origine du Xinjiang de confession musulmane, dont ils accusent le pouvoir central. (Megha Rajagopalan; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant