La Chine dévoile de nouvelles mesures de soutien à l'activité

le
0

par Xiaoyi Shao et Jake Spring PEKIN, 16 janvier (Reuters) - La Chine a annoncé vendredi de nouvelles mesures de soutien à l'activité pour enrayer le ralentissement de son économie dont témoignent la chute du crédit bancaire et la hausse modérée des investissements étrangers. La Banque populaire de Chine (PBOC) a déclaré qu'elle prêterait 50 milliards de yuans (sept milliards d'euros) aux banques à taux réduits afin de leur permettre de débloquer des fonds en faveur des agriculteurs et des petites entreprises, deux catégories souffrant traditionnellement d'un manque de liquidités. Cette initiative pour soutenir de manière ciblée les secteurs les plus vulnérables survient alors que les investissements directs étrangers (IDE) en Chine n'ont progressé que de 1,7% en 2014, contre 5,3% l'année précédente, pour atteindre 119,6 milliards de dollars, selon des statistiques publiées vendredi. L'évolution des investissements en Chine est un bon indicateur de l'état de l'économie mondiale et de la répartition des flux de capitaux au sein de l'économie chinoise. "Les priorités de la politique macroéconomique cette année consistent à laisser l'économie changer de braquet sans perdre de vitesse en termes de croissance", a déclaré Zhu Zhixin, vice-directeur de la Commission nationale du développement et de la réforme (CNDR), l'organe de planification en Chine. Les économistes interrogés par Reuters s'attendent à une progression du produit intérieur brut (PIB) de la Chine de 7,2% sur un an au dernier trimestre 2014. Avec un tel chiffre, la croissance de l'économie chinoise pourrait avoir été inférieure à l'objectif officiel de 7,5% sur l'ensemble de l'année, soit sa plus mauvaise performance depuis 1990. Les autorités doivent publier le 20 janvier les chiffres de la croissance au quatrième trimestre. NOUVEAUX PROJETS FERROVIAIRES Dans ce contexte, les analystes s'attendent à voir la Chine prendre de nouvelles mesures de soutien à l'activité en 2015, avec par exemple des baisses du ratio des réserves obligatoires (RRR). Ce ratio porte sur le montant des réserves que les établissements bancaires doivent constituer auprès de la banque centrale. L'abaisser revient à favoriser l'injection de liquidités dans l'économie. De nombreux observateurs s'interrogent toutefois sur les effets d'une telle mesure, la détérioration du contexte économique n'incitant pas les entreprises à emprunter ni les banques à prendre des risques. Les banques chinoises ont distribué en décembre nettement moins de crédit que prévu malgré des directives de la banque centrale et sa décision inattendue en novembre d'abaisser ses taux d'intérêts pour la première fois en plus de deux ans. ID:nL6N0UU0IC Soucieuses de développer la demande intérieure, les autorités chinoises ne renoncent pas pour autant au levier de l'investissement pour redresser l'économie. La CNDR a ainsi approuvé vendredi de nouveaux projets ferroviaires pour un montant total de 53,1 milliards de yuans (7,2 milliards d'euros). ID:nL6N0UV059 (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant