La Chine découvre le mécénat culturel

le
0
Les industriels Haier et Fosun sont, pour la première fois, partenaires à part entière d'une exposition au Louvre.

Le Louvre n'est qu'un ballon d'essai. Haier, le géant chinois de l'électronique et de l'électroménager, partenaire du dernier Festival du film asiatique de Deauville, se retrouve aujourd'hui mécène ­officiel de l'exposition «La Cité ­interdite au Louvre», tandis que le groupe Fosun, actif dans la sidé­rurgie, l'industrie minière, la promotion immobilière, la distribution et les services, en a financé le catalogue.

«C'est la première fois que nous sponsorisons un événement à l'étranger. Traditionnellement les entreprises chinoises participent au financement des aides aux catastrophes naturelles, tremblements de terre ou inondations. Elles ne soutiennent que très rarement des manifestations artistiques. Mais nous avons fait plusieurs rachats en Europe et l'on souhaite se rapprocher», reconnaît Jane Zhang, directrice de la marque et de la stratégie de ­Fosun.

Celui-ci, en effet, détient 9,5% du Club Méditerranée. Il a également investi dans une chaîne de ­

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant