La Chine confirme son premier cas de virus Zika - presse

le
0
    10 février (Reuters) - La Chine a confirmé son premier cas 
de virus Zika, affectant un homme qui s'est récemment rendu en 
Amérique latine, rapporte l'agence de presse officielle Chine 
nouvelle. 
    Le virus, qui se transmet principalement par les piqûres de 
moustique du genre Aedes et se répand rapidement en Amérique 
latine, a été détecté dans un homme de 34 ans, originaire de la 
province de Jiangxi, poursuit l'agence. 
    Elle ajoute que les autorités sanitaires chinoises ont 
minimisé les risques d'une propagation du virus en raison de 
froid hivernal. 
    L'homme est en quarantaine depuis le 6 février, rapporte 
encore l'agence Chine nouvelle, qui note qu'il semble se 
remettre avec une température revenue à la normale et une 
éruption cutanée en voie de disparition. 
    Il n'existe pas de traitement ni de vaccin pour le virus. 
Pour la plupart des personnes contaminées, il n'a que des effets 
bénins. Mais Zika a été associé au Brésil à 4.000 cas de 
microcéphalie, une malformation néonatale grave. En Colombie et 
au Venezuela, un lien a été établi avec le syndrome de 
Guillain-Barré, une maladie nerveuse dont la gravité varie selon 
les patients. 
    L'Organisation mondiale de la Santé a qualifié le 1er 
février le virus Zika d'urgence de santé publique. 
 
 (Megha Rajagopalan à Pékin et Ismail Shakil à Bangalore, Benoît 
Van Overstraeten pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant