La Chine approuve un 1er projet nucléaire depuis Fukushima

le
0

10 mars (Reuters) - Le gouvernement chinois a donné son feu vert à un projet nucléaire majeur, une première depuis le gel des nouvelles constructions décidées après la catastrophe de Fukushima au Japon il y a quatre ans. China General Nuclear Power Group a reçu l'autorisation de construire deux réacteurs d'un gigawatt dans le cadre de la deuxième phase du projet dit Hongyanhe, dans la province du Lianoning, a rapporté mardi l'agence Chine nouvelle. Ces réacteurs utiliseront une technologie chinoise de troisième génération appelée l'ACPR1000, a précisé l'agence en citant Yang Xiaofeng, le directeur du projet Hongyanhe. Pékin avait gelé les projets et annoncé une inspection de sécurité d'un an après l'accident de Fukushima en 2011 au Japon. Le gel a été levé à la fin 2012 mais le pays n'avait pas approuvé pour autant de nouveaux chantiers. La Chine ambitionne de porter ses capacités d'énergie nucléaire à 58 GW à l'horizon de 2010 contre 20,3 GW fin 2014, pour un coût estimé à 100 milliards de dollars (93 milliards d'euros). Même si cet objectif est atteint, le nucléaire ne répondra alors qu'à 3% des besoins du pays en électricité. Pékin espère parallèlement pouvoir décrocher des contrats à l'exportation avec ses réacteurs de troisième génération. (Charlie Zhu à Hong Kong et David Stanway à Pékin,; Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant