La Chine adopte une loi sur le contre-espionnage

le
0

PEKIN, 1er novembre (Reuters) - La Chine a adopté samedi une nouvelle loi sur le contre-espionnage censée favoriser l'élaboration d'un système "global" de sécurité nationale et renforcer la sécurité de l'Etat, a annoncé la presse officielle. Le texte permet entre autres aux autorités de saisir tout matériel ou installation lié à des activités jugées dangereuses pour le pays, explique l'agence de presse Chine nouvelle. Les pouvoirs publics pourront aussi exiger d'individus ou d'organisations qu'ils modifient ou cessent les activités jugées nuisibles pour la sécurité nationale, ajoute-t-elle. Un refus de se conformer à ces instructions ouvrira la voie à la mise sous séquestre ou à la saisie des biens et moyens financiers concernés. La détention d'équipements d'espionnage tels qu'ils seront déficit par les services de sécurité de l'Etat sera désormais illégale, ajoute Chine nouvelle, sans plus de précision. Pékin ayant déjà adopté des lois régissant le secret d'Etat et la sécurité de l'Etat, il est difficile dans l'immédiat de juger de l'impact de la loi sur le contre-espionnage, en fait une révision et la loi sur la sécurité nationale votée en 1993, en termes de renforcement des pouvoirs des forces de l'ordre. Le mois dernier, le Parti communiste a promis d'accroître l'indépendance de la justice et de réduire l'influence des responsables officiels sur les procédures judiciaires, même si cette promesse a été critiquée pour son manque de suites concrètes. (Koh Gui Qing, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant