La Chine achève la construction de deux phares dans les Spratleys

le
0

SHANGHAI, 10 octobre (Reuters) - La Chine a achevé la construction de deux phares dans l'archipel des Spratleys, zone de mer de Chine méridionale qu'elle revendique et où des conflits territoriaux l'opposent à d'autres pays, rapporte l'agence de presse Chine nouvelle. Une cérémonie a eu lieu pour marquer la fin des travaux sur le récifs de Cuarteron (Huayang en chinois) et celui de Johnson du Sud (Chigua), a rapporté Chine nouvelle vendredi soir. Etats-Unis et Philippines se sont dits hostiles à leur construction. Pékin revendique la majeure partie de la mer de Chine méridionale, riche en hydrocarbures et par laquelle transite une bonne part du trafic marchand international. Les Philippines, le Vietnam, la Malaisie, Taiwan et le sultanat de Brunei ont également des revendications sur ces zones. Washington a indiqué qu'il ne reconnaissait pas la souveraineté de Pékin sur les îlots où les Chinois ont effectué des travaux dans les Spratleys, et dit que la marine américaine continuera de croiser partout où le droit international le lui permet. Pékin affirme que les constructions effectuées sur les Spratleys servent à améliorer les recherches et les sauvetages en mer, et à protéger l'environnement et la sécurité maritime. Les Chinois ont annoncé qu'ils continueraient de bâtir des installations dans la zone. (Kazunori Takada; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant