La Chine à l'abordage de la Corée du Nord

le
0
Pékin mise sur une stratégie «d'enveloppement» pour contrôler son turbulent allié et parer à un effondrement futur du régime.

Envoyé spécial à Dangong (Chine)

Duplex avec vue imprenable sur le pays le plus fermé du monde. Les promoteurs du complexe «Singapore», dont les tours surgissent le long des berges désertes du fleuve Yalu, vont devoir rivaliser d'imagination pour écouler leur marchandise. Sur la rive d'en face, la campagne nord-coréenne à perte de vue. Et, au bout de la route qui dessert ces appartements vides, des barbelés.

Nous sommes aux portes orientales de la Chine, à 10 km au sud de la ville frontière de Dandong, non loin de la mer Jaune, où le fleuve Yalu finit sa course. Dans ce no man's land, l'empire du Milieu construit en toute discrétion une ville fantôme prête à accueillir 400.000 âmes, qui doit servir de base à la conquête économique du royaume de Kim Jong-un. Un projet pharaonique de 3,7 milliards d'euros financé par...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant