La Chine a envoyé des avions de combat en mer de Chine du Sud

le
0
    WASHINGTON, 24 février (Reuters) - La Chine a envoyé des 
avions de combat sur une île en mer de Chine du Sud dans un 
secteur disputé où elle a déployé la semaine dernière des 
missiles sol-air, apprend-on dans l'entourage de 
l'administration américaine. 
    Un responsable américain a toutefois souligné que la Chine 
envoyait régulièrement des avions vers l'île de Yongxing (Woody 
Island en anglais), dans l'archipel des Paracels. 
    L'amiral Harry Harris, chargé du Commandement pacifique 
(Pacific Command), avait auparavant estimé que la Chine était 
"sans aucun doute en train de militariser la mer de Chine du 
Sud" en y déployant des missiles et des radars en vue d'asseoir 
sa domination en Asie orientale. 
    "Je pense que la Chine cherche une position hégémonique en 
Asie de l'Est", a ajouté l'amiral Harry Harris, qui s'exprimait 
peu après une rencontre des chefs de la diplomatie américaine et 
chinoise John Kerry et Wang Yi. 
    Le secrétaire d'Etat américain et son homologue chinois ont 
dit approcher d'un accord sur une résolution de l'Onu contre la 
Corée du Nord qui a effectué cette année un essai nucléaire et 
lancé une fusée de longue portée. 
    Lors d'une conférence de presse conjointe avec John Kerry, 
Wang Yi a dit qu'il n'y avait eu aucun problème de posé à la 
liberté de navigation dans le secteur, et que la Chine et les 
pays de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean) 
étaient "en mesure de maintenir la stabilité en mer de Chine du 
Sud". 
    La République populaire a déployé la semaine dernière une 
batterie sophistiquée de missiles sol-air sur l'île de Yongxing. 
    Pékin estime que la quasi-totalité de la mer de Chine 
méridionale lui appartient et construit des pistes aéronautiques 
et d'autres infrastructures sur des récifs artificiels pour 
faire valoir ses revendications, mais les autres pays riverains 
réclament également des portions de cet espace maritime 
stratégique pour le commerce mondial et riche en ressources 
naturelles.   
 
 (Phil Stewart, David Brunnstrom et Arshad Mohammed; Julie 
Carriat pour le service français, édité par Danielle Rouquié) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant