La chasse aux cercles de jeu clandestins s'intensifie

le
0
Avec une nouvelle interpellation dans les quartiers chics de Paris, la chasse aux tables de jeu clandestin se poursuit. L'une d'en tre elles courue des acteurs, chanteur et chefs d'entreprise a été fermée.

Dans la ligne de mire de la Brigade de répression du banditisme (BRB), le petit milieu du jeu clandestin a de plus en plus de mal à trouver les recoins où terrer son activité. Après la fermeture du célèbre cercle Wagram et la vague d'interpellations qui a visé d'autres établissements parisiens au début de l'année, le «grand ménage» continue, confirment des sources policières.

Il y a une semaine, un organisateur de parties de poker clandestines a été interpellé dans un quartier chic de Paris où le tout showbiz défilait pour miser des dizaines de milliers d'euros. L'homme a été mis en examen pour «tenue d'une maison de jeux de hasard en bande organisée» et «association de malfaiteurs», après que les enquêteurs eurent trouvé 230.000 euros de chèques provenant des joueurs. Une «table» prestigieuse courue des acteurs et chanteurs en vue mais aussi des chefs d'entreprise fortunés, nichée dans un appartement aussi discret que luxueux.

Des mises entre 100.000 ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant