La Charte de la laïcité attaquée par le CFCM

le
3
VIDÉO - Les responsables du culte musulman ont dénoncé lundi un texte renforçant, selon eux, le sentiment de «stigmatisation» de leur communauté.

Vincent Peillon avait pourtant veillé à ne pas froisser. «La question de la laïcité ne doit pas tourner à l'obsession de l'islam», avait-il déclaré il y a déjà quinze jours dans une interview aux quotidiens du groupe de presse régionale Ebra. Las... À peine dévoilée lundi matin dans un lycée de Seine-et-Marne, la charte de la laïcité a fait l'objet de critiques de la part du Conseil français du culte musulman (CFCM).

Dalil Boubakeur, son président, a regretté que le document comporte plusieurs «allusions» à l'islam risquant de renforcer le sentiment de «stigmatisation» de la communauté. «Il y a ce rappel à l'égalité fille-garçon... suivez mon regard...», a-t-il déclaré de manière elliptique à l'AFP. En cause, l'article 9 de la Charte, qui dispose que «la laïcité implique le rejet de tout...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mardi 10 sept 2013 à 10:26

    D'un autre côté, si le musulman n'est pas heureux où il vit, il a la faculté de s'en aller pour vivre dans un pays musulman. S'il reste, il la ferme et obéit.

  • M3493130 le mardi 10 sept 2013 à 10:22

    Les chefs d'établissement ont un règlement intérieur qu'ils peuvent modifier et utiliser pour garantir la laïcité.Les enseignants ont aussi leur droit à rejeter tout élève portant des signes extérieurs religieux ou autres visant à imposer leur appartenance à une communauté quelconque.Il existe des sanctions et il FAUT les appliquer avec courage malgré les menaces. (Prof retraité)

  • M4760237 le mardi 10 sept 2013 à 10:17

    Pas d'extrémisme religieux sans religion. Pas d'extrémisme musulman sans Islam. Les religions doivent balayer devant leur porte au lieu de s'offusquer.