La charge d'un ancien de "Charlie Hebdo" contre Charb

le
2
Charb tué le 7 janvier 2015. Photo d'illustration.
Charb tué le 7 janvier 2015. Photo d'illustration.

Un ancien de Charlie met les pieds dans le plat. Et ça éclabousse ! Dans sa chronique hebdomadaire, le journaliste Delfeil de Ton, qui a fait partie de la première équipe de Charlie, avant de quitter le journal satirique en 1975, s'interroge : "Il [Charb, NDLR] était le chef. Quel besoin a-t-il eu d'entraîner l'équipe dans cette surenchère ?" En cause, les charges répétées de Charlie contre l'islam et ses caricatures du prophète, notamment un dessin de Charb en 2012, sous le titre "Mahomet : une étoile est née", particulièrement violent.À l'appui de ses critiques contre le rédacteur en chef de l'hebdomadaire, tué avec onze autres personnes par des terroristes islamistes, Delfeil de Ton reprend des propos tenus, affirme-t-il, par Wolinski, après l'incendie des locaux de Charlie qui avait suivi la publication par le journal des caricatures de Mahomet en 2011. "Je crois que nous sommes des inconscients et des imbéciles qui avons pris un risque inutile. C'est tout. On se croit invulnérables. Pendant des années, des dizaines d'années même, on fait de la provocation, et puis, un jour, la provocation se retourne contre nous. Il ne fallait pas le faire", aurait dit Wolinski, selon DDT. "Fielleux""Il ne fallait pas le faire, et Charb l'a refait", dit Delfeil de Ton.La chronique de DDT a choqué l'avocat de l'hebdomadaire : "Charb n'est pas encore enterré. Ce n'est pas le temps des polémiques", a déclaré à l'AFP...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jyth01 le jeudi 15 jan 2015 à 17:50

    D'autre part, se réclamant d'une liberté laïque, et d'une sensibilité d'extrême gauche, donc à priori ne croyant pas en dieu (comme moi), pourquoi s'acharner à vouloir lui donner un visage ? ou s'arrête la liberté, pourquoi si 'lon est intelligent vouloir provoquer?

  • jyth01 le jeudi 15 jan 2015 à 17:46

    Il y a eu une récup à fond des politques...mais dès le début une incohérence est apparue: comment peut-on affirmer que l'on fait de l'humour avec l'idéologie et les religions (je suis plutôt pour) et se réclamer d'une idéologie de gauche?