La Charente-Maritime, destination touristique préférée des Français après Paris

le
0

C'est une première pour le département du centre-ouest de la France, qui a enregistré 34 millions de nuitées en 2015, soit 3% du marché en volume. La Charente-Maritime n'a pas lésiné sur les moyens pour attirer les touristes ces dernières années.

En 2015, la Charente-Maritime est devenue la première «destination préférée des Français», hors Paris, selon une étude annuelle réalisée par TNS Sofres. Le département du centre-ouest de la France grimpe sur la première marche du podium avec 34 millions de nuitées enregistrées (hôtellerie, campings, gîtes, etc…), et détient ainsi 3% du marché en volume de nuitées. C'est 0,1% de plus qu'en 2014. Elle devance l'Hérault, le Var, la Vendée et le Finistère.

La Charente-Maritime n'a pas lésiné sur les moyens en matière de tourisme ces dernières années pour attirer une clientèle toujours plus nombreuse. Ce qui lui a permis de passer de la quatrième place en 2008 à la première place en 2015. Le département est ainsi premier en termes d'équipements pour la remise en forme par l'eau avec six centres de thalassothérapie et trois stations thermales. Il détient aussi le plus grand nombre de sites labellisés Tourisme et handicap (324) et affiche le plus haut chiffre d'affaires généré par l'e-commerce. Enfin, la Charente-Maritime est le deuxième département pour le nombre de véloroutes et le troisième en nombre de fans sur le réseau social Facebook.

Président de Charente-Maritime Tourisme, Stéphane Villain pointe notamment l'effet bénéfique de la présence de l'Hermione à Rochefort depuis août 2015. Celle-ci aurait «dynamisé» l'image du département. Le département ne compte pas pour autant se reposer sur ses lauriers et entend bien poursuivre sa politique en matière de tourisme:«Pour conserver ce classement en 2016, nous allons devoir accentuer encore tous les vecteurs qui marchent bien, les véloroutes, le tourisme vert avec le marais poitevin ou encore la silver économie», a déclaré Stéphane Villain.

Les 34 millions de nuitées enregistrées ont positivement impacté l'économie locale. Cité dans l'étude de TNS Sofres, Stéphane Villain précise que la saison 2015 s'est soldée par «plus de 600.000 lits touristiques, plus de 1,6 milliard d'euros de retombées économiques et 23.000 emplois en saison». De l'Hermione au Fort Boyard, en passant par la Corderie Royale ou les Tours de La Rochelle, la Charente-Maritime jouit d'un patrimoine historique et culturel riche qui, conjugué aux efforts entrepris pour la politique touristique, devrait encore attirer les visiteurs ces prochaines années.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant