La chaîne Nessma, symbole du renouveau de la Tunisie

le
0
La chaîne privée a accompagné la «révolution du Jasmin». Elle est prise pour cible par les salafistes.?

La «révolution du Jasmin» en fit l'un de ses symboles dans tout le Maghreb, mais pour les salafistes tunisiens, elle est désormais le média à abattre. Pour autant, Nessma, la première chaîne privée tunisienne présente dans tout le Maghreb et accessible par satellite pour 90 millions de personnes, a bien l'intention, ce dimanche, de jouer un rôle important lors des premières élections libres en Tunisie. L'état-major de la chaîne peaufine sa soirée électorale et profitera également de l'occasion pour offrir à ses téléspectateurs un tout nouveau journal télévisé. Tout un symbole pour cette chaîne généraliste, leader des audiences en Tunisie et parmi les plus regardées dans d'autres pays comme l'Algérie, le Maroc ou la Libye.

L'objectif de la chaîne est d'offrir un modèle qui n'existe pas réellement dans le monde arabe : une généraliste proche des modèles français et italiens comme M6, TF1 ou Canale 5, c'est-à-dire entièrement financée par de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant