La chaîne HBO Latino ausculte la société chilienne dans une série télévisée

le
0
La chaîne HBO Latino ausculte la société chilienne dans une série télévisée
La chaîne HBO Latino ausculte la société chilienne dans une série télévisée

(AFP) - La chaîne câblée américaine HBO Latino, petite soeur hispanique du canal qui a produit pour la télévision des séries comme "Six Feet Under" ou "Broadwalk Empire", lance "Profugos" (Fugitifs), une série à haute tension qui réveille les fantômes de la dictature chilienne.

HBO, qui a été l'un des artisans du renouveau de la série américaine de qualité, avec de titres phares comme "Les Sopranos" et "Sex and the City", s'est lancée depuis plusieurs années dans la production de séries originales en Amérique latine, à travers sa chaîne HBO Latino, destinée au public hispanique.

Après le psychopathe argentin de "Epitafios" et les prisonnières mexicaines de "Capadocia", voici donc les trafiquants de drogue chiliens de "Profugos" (Fugitifs), dont la première saison débute le 24 septembre aux Etats-Unis.

Produite par le réalisateur, scénariste et producteur chilien Pablo Larrain, "Profugos" suit les destins croisés de quatre personnages obligés de se cacher et de cohabiter après que la livraison d'une cargaison de drogue dont ils avaient la responsabilité eut tourné au fiasco.

"C'est la première fois que HBO travaille avec une société de production chilienne", explique à l'AFP Francisco Reyes, qui interprète le rôle d'Oscar Salamanca, un ancien révolutionnaire ayant pris les armes contre la dictature du général Pinochet (1973-1990). "C'est une série d'un niveau beaucoup plus élevé que ce que nous avons fait au Chili dans nos productions locales".

Si "Profugos" ne lésine pas sur les scènes spectaculaires -- explosions, courses poursuites, fusillades -- le "plus important", selon M. Reyes, "ce sont ces quatre personnages très différents de caractère, obligés de vivre ensemble, de s'entraider et de veiller les uns sur les autres".

Salamanca doit ainsi cohabiter avec Mario Moreno, un ancien mercenaire exécuteur des basses oeuvres du régime de Pinochet, réveillant les fantômes de la dictature et son cortège de violences.

"C'est là qu'on retrouve une partie de l'histoire récente du Chili, l'histoire sanglante de la dictature", observe M. Reyes. Une histoire dont les plaies ne sont pas refermées, selon l'acteur.

"Je crois qu'il y a une reconnaissance assez générale de la violence de cette époque et de la brutalité de certains personnages de cette époque", dit-il. "Mais il y a toujours beaucoup de divisions, et beaucoup voudraient revenir à cette époque malgré les violences. Cela reste un sujet sensible".

Cet aspect politique a été l'un des facteurs qui ont convaincu Francisco Reyes -- un vétéran de la télévision chilienne et qu'on a pu voir au cinéma dans "Machuca" d'Andrés Wood (2004) -- d'accepter le rôle.

"Plusieurs ex-combattants (de la dictature) ont dévié plus tard vers les activités délictuelles", dit-il, précisant qu'il en avait rencontré certains pour la préparation du rôle.

L'autre facteur déterminant a été le confort de la production et le budget accordé à la série par HBO Latino.

"On fait assez peu de séries d'action au Chili, car elles sont très chères et exigent des techniciens très spécialisés. Cela demande aussi un temps de travail différent", observe-t-il.

"Profugos" a été tourné "en six mois pour 13 épisodes", dit-il. Et lorsque l'acteur tourne pour la télévision gratuite, "en six mois on tourne 90 épisodes. Et cela fait une grande différence".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant