La CGT rejette l'idée d'une CSG progressive

le
0
VIVE OPPOSITION DE LA CGT CONTRE UNE CSG PROGRESSIVE
VIVE OPPOSITION DE LA CGT CONTRE UNE CSG PROGRESSIVE

PARIS (Reuters) - Le secrétaire général de la CGT a vertement rejeté mardi l'idée émise par le ministre du Travail d'une contribution sociale généralisée (CSG) progressive.

"Je pense d'abord qu'il faut que Michel Sapin s'occupe de ses affaires. Il a suffisamment à faire avec le travail sans s'occuper de la fiscalité", a dit Thierry Lepaon à France Info.

"A l'heure qu'il est, il n'est pas encore à Bercy, me semble-t-il, il n'est pas encore Premier ministre (...), même si peut-être il peut y aspirer le matin en se rasant."

Au lendemain du lancement par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, d'une consultation avec les partenaires sociaux sur une remise à plat de la fiscalité française, Michel Sapin s'est dit sur RTL favorable au principe d'une CSG progressive, à l'instar de l'impôt sur le revenu (IR).

"Je trouve un peu dommageable que (...) des ministres se positionnent avant même de savoir quels sont les enjeux d'une grande réforme fiscale", a répliqué Thierry Lepaon. "Il y a aujourd'hui un Premier ministre qui a engagé une réforme fiscale. Il faut que nous puissions aller au bout sans rajouter tous les matins de la confusion à la confusion."

"Ne confondez pas la CGT et Michel Sapin. Nous, nous avons matière et qualité à dire ce que nous pensons sur l'ensemble du sujet, ce qui n'est pas le cas de Michel Sapin", a-t-il ajouté.

Le secrétaire général de la CGT, qui a fait partie lundi des premiers dirigeants syndicaux reçus par Jean-Marc Ayrault, estime au demeurant que la CSG est "une taxe injuste" parce que le même taux est appliqué à tous les contribuables, qu'ils soient salariés ou non, chômeurs, retraités, riches ou pauvres.

La prochaine réforme fiscale doit, selon lui, permettre de réévaluer ce qui relève de l'impôt et ce qui relève des taxes.

"Nous pensons aujourd'hui qu'il y a trop de taxes (...) Nous souhaitons un impôt sur le revenu progressif et une baisse sensible des taxes", a-t-il souligné.

La CGT est favorable à une augmentation du nombre de tranches de l'IR pour le rendre plus juste, a ajouté Thierry Lepaon.

Emmanuel Jarry, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant