La CGT regrette que la CFDT ne défile pas avec elle le 1er mai

le
0
LA CGT REGRETTE QUE LA CFDT REJETTE SES APPELS À UN 1ER MAI UNITAIRE
LA CGT REGRETTE QUE LA CFDT REJETTE SES APPELS À UN 1ER MAI UNITAIRE

PARIS (Reuters) - Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, a dit mardi regretter que la CFDT refuse de défiler à ses côtés le 1er mai prochain, en raison des tensions actuelles entre les deux syndicats.

Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger, qui a décidé de ne pas donner suite aux appels à un 1er mai unitaire lancés par Thierry Lepaon, a récemment déclaré que ses militants ne voulaient pas "se faire insulter une semaine et aller manifester avec la CGT une autre semaine".

"Je le regrette, je le regrette vraiment, je pense que le 1er mai, c'est d'abord une journée internationale, c'est une journée de mobilisation par tout le monde", a déclaré mardi Thierry Lepaon sur France Inter.

"Ne pas afficher un front commun des salariés dans notre pays ce jour-là, je pense qu'y compris au regard des autres syndicalistes du monde, c'est pas faire (une démonstration de) force du syndicalisme en France et en Europe", a-t-il ajouté.

"C'est pas parce que dans une cour de récréation il y en a un ou deux qui crient un peu plus fort que les autres que l'ensemble de la classe est condamnée", a-t-il conclu.

La CGT a vivement critiqué l'accord de sécurisation de l'emploi que la CFDT et deux autres syndicats, la CFTC et la CFE-CGC, ont signé en janvier avec le patronat.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant