La CGT lèvre son appel à la grève le 28 janvier chez Air France

le , mis à jour à 15:21
2
LA CGT ANNULE SON PRÉAVIS DE GRÈVE DU 28 JANVIER CHEZ AIR FRANCE
LA CGT ANNULE SON PRÉAVIS DE GRÈVE DU 28 JANVIER CHEZ AIR FRANCE

PARIS (Reuters) - La CGT a levé vendredi son appel à la grève chez Air France pour le 28 janvier, dans l'attente du comité central d'entreprise (CCE) extraordinaire du 15 janvier, a déclaré à Reuters Didier Fauverte, secrétaire général du CCE de la compagnie.

Cette décision a été prise lors d'une intersyndicale réunie ce vendredi matin.

La CGT s'est dite rassurée par des propos du nouveau directeur général des ressources humaines (DRH) d'Air France, Gilles Gateau, qui a affirmé que personne dans la compagnie ne voulait du "plan B" prévu pour la restructuration du groupe, a précisé Didier Fauverte.

Ce "plan B", présenté lors d'un CCE émaillé de violences le 5 octobre 2015, prévoit 2.900 suppressions de postes d'ici la fin 2017, dont de possibles licenciements secs en cas d'absence d'accord avec le personnel navigant d'Air France.

Le CCE extraordinaire prévu le 15 janvier à 10h00 permettra de faire le point sur la situation d'Air France, avant le CCE du 28 janvier qui reviendra sur les mesures pour s'y adapter.

Le nouveau DRH semble ne pas vouloir hâter les négociations, a dit Didier Fauverte à Reuters, tout en disant craindre que la recherche d'économies ne passe par un développement encore plus marqué que prévu de la filiale "low cost" Transavia.

Air France-KLM et sa filiale Air France ont dégagé un bénéfice d'exploitation en 2015, ont confirmé mercredi leurs PDG respectifs.

Alter, syndicat de pilotes très minoritaire, a, lui, maintenu son appel à cesser le travail du 10 au 13 janvier, a précisé à Reuters son président, Guillaume Pollard.

Outre la CGT et Alter, l'intersyndicale d'Air France est composée des syndicats SNGAF, FO, CFTC, SNPL, SNPNAC, SNPNC, Spaf, Unsa, Sud et Unac.

Plusieurs autres de ces syndicats ont précisé à Reuters qu'ils attendaient également le CCE du 15 janvier pour déterminer s'ils appelleront ou non à la grève.

La décision du conseil de discipline d'Air France qui s'est tenu jeudi sur un projet de sanction à l'encontre de deux pilotes en marge des incidents du 5 octobre ne sera connue que dans le courant de la semaine prochaine, a également précisé une porte-parole d'Air France.

Il leur est reproché d'avoir ouvert un portique de sécurité du siège d'Air France, contribuant ainsi aux violences, marquées notamment par l'arrachage de la chemise de deux cadres dirigeants.

(Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 il y a 11 mois

    Esprit de Wolinsky es tu là ? Si oui mets un i là où il faut.

  • M940878 il y a 11 mois

    'lèvre' trop drôle !