La CGT appelle à battre Nicolas Sarkozy

le
13
La CGT appelle à battre Nicolas Sarkozy
La CGT appelle à battre Nicolas Sarkozy

PARIS (Reuters) - La CGT, premier syndicat français, appelle à "battre Nicolas Sarkozy" au second tour de la présidentielle le 6 mai, jugeant nécessaire d'élire un "nouveau président de la République" au nom du progrès social.

Dans un communiqué diffusé mardi, la commission exécutive de la CGT fustige également l'initiative du président sortant d'organiser un rassemblement le 1er mai à Paris pour défendre le "vrai travail".

"Cette opération n'a d'autre objectif que de diviser les salariés et stigmatiser leurs organisations syndicales", estime-t-elle.

"Battre Nicolas Sarkozy en élisant un nouveau président de la République est nécessaire. C'est contribuer à créer un contexte plus favorable aux revendications et au progrès social qui nécessiteront toujours des mobilisations syndicales", écrit-elle.

La CGT estime que la réélection de Nicolas Sarkozy "ouvrirait, à coup sûr, une nouvelle séquence de lourds reculs sociaux inspirés des exigences patronales."

Dans ce contexte, elle appelle les salariés à participer massivement aux manifestation unitaires du 1er-Mai.

L'intersyndicale (CFDT, CGT, FSU, Solidaires et Unsa) entend marquer ce jour-là son refus des politiques d'austérité et des réformes réduisant, selon elle, les droits des travailleurs, imposées au nom de la crise.

"La crise ne peut être le prétexte pour remettre en cause nos systèmes sociaux. Il faut une véritable politique de croissance, prenant en compte les enjeux écologiques, qui passe par l'amélioration du pouvoir d'achat et la création d'emplois", déclare-t-elle.

Pour l'intersyndicale, "la pression sur les salaires et l'assouplissement des règles de licenciement ne peuvent que fragiliser la croissance économique".

Gérard Bon, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • zoila5 le mardi 24 avr 2012 à 17:22

    si, sarko est réélu, le dialogue social ne va pas être facile. tant mieux, ce que les électeurs veulent le dimanche, la cGT ne le défera pas le lundi !!

  • birmon le mardi 24 avr 2012 à 17:04

    A g.joly1, je dirai que mon travail est un plaisir dont ma famille dit parfois que j'abuse. Un vrai travailleur, daboum2, c'est quelqu'un qui aime son travail, qui s'assure d'être compétent, qui ne compte pas ses heures, qui croit en sa mission, qui se donne pour justifier ce qu'il reçoit. Un faux travailleur c'est tout le contraire, un nocif pour ses collégues et son entreprise.

  • alf95 le mardi 24 avr 2012 à 15:55

    Manifestez, manifestez... quand vous serez tous virés (et c'est ce qui va arriver, Hollande ou pas Hollande, les charrettes sont déjà en train de se remplir), vous pourrez encore manifester autant que vous voudrez, mais cela ne remplira pas vos assiettes et vos verres! Dehors les faignants!

  • laquitta le mardi 24 avr 2012 à 15:54

    CGT syndicat destructeur d'entreprises et donc d'emplois!

  • LeRaleur le mardi 24 avr 2012 à 15:49

    l se battra tout seul. Il y a cinq ans, au Parlement européen, Nicolas Sarkozy, toujours aussi modeste, se vantait d’en avoir enfin terminé, au lendemain de la présidentielle, avec le Front national. Avec l’absence de modestie qui le caractérise, il s’en octroyait le mérite, devant Bernard Kouchner et Brice Hortefeux, admiratifs… et l’ineffable Cohn-Bendit, qui organisait la claque partisane de la salle.

  • M6784830 le mardi 24 avr 2012 à 15:46

    Les syndicats qui se disent neutre, mais on le savait déjà.

  • M6784830 le mardi 24 avr 2012 à 15:44

    Je me souviens en rentrant dans la fonction publique, les syndicats nous attendaient de pieds fermes, s'adressant à ma petite personne qui sortait de sa petite campagne, est tu syndiqué camarade. Heu! oui: il y a longtemps, je m'entends répondre, je vous dirais que je ne me suis pas syndiqué et surtout pas la CGT. Les syndicats je les porte en horreur.

  • j.delan le mardi 24 avr 2012 à 15:35

    Voila encore des propos hors sujet, et j'aimerai entendre des propositions constructives et utiles à la FRANCE et aux français, et non aux syndicats financés à 85% par les contribuables , faute de troupes réelles et convaincues du coté des syndicats, planque des apparatchics.

  • bordo le mardi 24 avr 2012 à 15:35

    C'est marrant, la CGT peut prendre parti et pas le MDEF.

  • M6749774 le mardi 24 avr 2012 à 15:26

    Quand je pense que le CGT est largement subventionnée par le contribuable que nous sommes. Le président autait dû mettre cela en ordre.