La CGPME réclame un «pack anticrise»

le
0
INTERVIEW - Jean-François Roubaud, président de la Confédération des PME, s'inquiète du risque de récession. Il dévoile ses propositions pour les élections de 2012.

Les petites entreprises commencent à ressentir durement le ralentissement économique, constate Jean-François Roubaud. Pour faire face, le président de la Confédération générale des PME réclame plus de soutien des banques. Il expose aussi ses demandes aux candidats à la présidentielle en matière d'emploi, de comptes publics, de financement de la Sécu ou de représentativité patronale.

LE FIGARO. - Craignez-vous une nouvelle récession?

Jean-François ROUBAUD. - Les patrons de TPE et PME sont extrêmement inquiets, bien plus qu'avant l'été. L'incapacité à régler rapidement la crise des dettes souveraines et la crainte qu'elle ne s'étende au-delà de la Grèce a renforcé ce sentiment. Cela a pour conséquence une baisse des investissements et des embauches dans les entreprises.

Observez-vous une baisse de l'activité dans certains secteurs?

La préoccupation des dirigeants d'entreprise est passée des problèmes de financement au coût des matières premières e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant