La CGPME propose d'alléger les contraintes des petites entreprises mettant en oeuvre la RSE

le
0

La CGPME a proposé aux partenaires sociaux de lancer une concertation pour encourager les TPE et les PME à développer en leur sein la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), en allégeant leurs obligations, a-t-on appris mardi.

Le président de la CGPME, François Asselin, a envoyé une lettre aux différents partenaires sociaux, dont l'AFP a eu connaissance, proposant "d'ouvrir une concertation paritaire au niveau national interprofessionnel" pour poser les bases et fixer "les grands principes de ce qui pourrait favoriser le déploiement de la RSE dans les TPE/PME".

"Vous avez des entreprises, et pas mal de PME, qui font des démarches RSE", a expliqué à l'AFP M. Asselin. Or, celles-ci "sont peu récompensées", a-t-il observé.

Selon le responsable patronal, alléger "les contraintes administratives et réglementaires" sur les entreprises appliquant la RSE permettrait d'"encourager les vertueux".

Cette initiative permettrait aussi de "renvoyer une belle image des partenaires sociaux", alors que le dialogue social a récemment été mis à mal, et de montrer que ce dernier peut être dans certains domaines "dynamique et fluide".

La RSE est la mise en oeuvre dans les entreprises des concepts de développement durable, intégrant les piliers économique, social et environnemental.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant