La CFDT veut revoir le rythme de baisse des dépenses publiques

le
2
LA CFDT VEUT REVOIR LE RYTHME DE BAISSE DES DÉPENSES PUBLIQUES
LA CFDT VEUT REVOIR LE RYTHME DE BAISSE DES DÉPENSES PUBLIQUES

PARIS (Reuters) - La CFDT, le principal syndicat qui a signé avec le patronat un accord sur la mise en oeuvre du pacte de responsabilité, a estimé jeudi qu'il faudrait "sans doute" revenir sur le rythme de baisse des dépenses publiques.

Le gouvernement prévoit jusqu'ici de les baisser de 50 milliards d'euros d'ici la fin du quinquennat, un montant qui pourrait être revu à la hausse pour compenser les baisses de charges et de fiscalité des entreprises, voire des ménages, qui accompagneront le pacte.

Interrogé sur RTL, Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, s'est déclaré favorable à un débat sur les dépenses publiques et leur rôle, à la condition "qu'on ne soit pas sur une logique de chiffres et de rabot comme on l'a été".

"Il faudrait peut-être se dire qu'à partir du moment où on veut faire des réformes structurelles, et il y en a un certain nombre à faire, on accepte que la baisse des dépenses publiques ne soit pas aussi rapide que certains le voudraient', a-t-il dit.

Prié de dire s'il fallait revenir sur les 50 milliards d'euros d'économies prévues jusqu'en 2017, Laurent Berger a répondu : "Sans doute (...) en tout cas il faut discuter du rythme, du volume et surtout il faut discuter de la méthode et des objectifs qu'on poursuit en faisant ça."

La CFDT est un des trois syndicats, avec la CFTC et la CFE-CGC, à avoir signé un "relevé de conclusions" avec le patronat sur la mise en oeuvre du "pacte de responsabilité" proposé par François Hollande, qui reposera sur des baisses de charges pour les entreprises en échange d'investissement et de créations d'emplois.

La CFE-CGC est depuis revenue sur son accord, estimant que la "confiance est rompue" après le compromis conclu la semaine dernière sur l'assurance chômage par la CFDT, la CFTC, Force ouvrière et trois organisations patronales.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • .jpeg le jeudi 27 mar 2014 à 12:32

    Il est temps que ces gens là retournent à leurs affaires - voilà où l'on en est rendu à les avoir reçu dès le lendemain de la présidentielle avant qui que ce soit d'autres.

  • quoa le jeudi 27 mar 2014 à 11:33

    et .et .et. qui n'a pas voulu revaloriser les retraites il faut s'en rappeler

Partenaires Taux