La CFDT favorable au référendum dans le Code du travail

le
0
    PARIS, 10 février (Reuters) - La CFDT n'est "pas hostile", 
sous conditions, à une validation des accords d'entreprise 
minoritaires par référendum, déclare le secrétaire général du 
syndicat dans un entretien publié mercredi dans Les Echos.  
    A l'approche du début des négociations sur une nouvelle 
convention d'assurance chômage, le 22 février, Laurent Berger 
dénonce par ailleurs le comportement d'une partie du patronat, 
selon lui "violemment hostile au dialogue social".      
    "Nous sommes favorables à la consultation des salariés", dit 
Laurent Berger, en soulignant que cette initiative prend en 
compte la "crise de la représentativité" actuelle.  
    Il souhaite cependant que cet instrument soit encadré afin 
de ne pas devenir "une mesure au service des patrons". "Il faut 
qu'elle ne puisse intervenir qu'à l'issue de la négociation et à 
la seule initiative des syndicats signataires", poursuit-il.     
    La ministre du Travail Myriam El Khomri avait annoncé en 
janvier que la future réforme du Code du travail prévoirait la 
possibilité que des organisations syndicales représentant au 
moins 30% des salariés organisent un référendum pour valider des 
accords d'entreprise qu'elles auraient signés.      
    Ce type de consultation permettrait de contourner une 
éventuelle opposition de syndicats représentant au moins 50% des 
salariés à un accord signé par une formation minoritaire. 
      
 
 (Myriam Rivet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant