La CFDT accuse la CGT de détourner une journée d'action

le
5
LA CFDT ACCUSE LA CGT DE DÉTOURNER LA JOURNÉE D'ACTION DU 9 OCTOBRE
LA CFDT ACCUSE LA CGT DE DÉTOURNER LA JOURNÉE D'ACTION DU 9 OCTOBRE

PARIS (Reuters) - La CFDT a accusé jeudi la CGT de vouloir détourner "à des fins politiciennes nationales et internes" une journée de sensibilisation sur les problèmes de l'industrie, dont l'emploi, prévue le 9 octobre par les syndicats européens.

Dans un communiqué, le secrétaire général de la CFDT, François Chérèque, souligne que la nouvelle Fédération européenne de l'industrie a prévu d'organiser des actions ce jour-là "pour sensibiliser les salariés et les pouvoirs publics sur ces sujets."

Y participeront "les organisations syndicales affiliées à cette fédération, née au printemps 2012 et qui regroupe les fédérations européennes de la métallurgie, de la chimie et du textile".

Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, a annoncé mercredi que son syndicat organiserait des manifestations dans plusieurs villes de France le 9 octobre dans le cadre de la campagne de la Fédération européenne de l'industrie en même temps qu'il demandait au gouvernement de choisir entre les revendications des salariés et du patronat.

"En appelant séparément à une journée d'action le 9 octobre à des fins politiciennes nationales et internes, la CGT détourne et affaiblit le sens que la Fédération européenne de l'industrie a voulu y donner", déclare François Chérèque.

"La CFDT, comme elle s'y est engagée avec les instances européennes, s'inscrira dans cette journée sur les objectifs préalablement choisis", ajoute-t-il dans ce communiqué signé avec des responsables de branches de la CFDT affiliées à la fédération européenne.

Parmi ces objectifs, figurent le lancement d'un débat sur l'industrie au niveau européen, la mise en oeuvre de grands projets innovants pour répondre aux enjeux environnementaux et "la revendication d'investissements en faveur d'une politique industrielle européenne d'avenir, avec des emplois durables des conditions de travail, de sécurité et de rémunérations décentes."

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • baljo le jeudi 30 aout 2012 à 18:48

    Les couleuvres c'est Chérèque et Notta qui les ont fait avalé aux cheminots!

  • chatnour le jeudi 30 aout 2012 à 18:45

    De toutes façons, pour thibault, la situation est claire : il s'en va et comme il s'en va, sa seule préoccupation est de se positionner vis-à-vis de ceux qui l'ont mis en minorité en juin pour tenter d'imposer sa successeur(se) !

  • M5062559 le jeudi 30 aout 2012 à 18:21

    Il ne doit plus y avoir de concessions faites aux staliniens.

  • M5062559 le jeudi 30 aout 2012 à 18:20

    Comme chantait Ferrat, ils nous en ont fait avaler des couleuvres ces staliniens.

  • M5062559 le jeudi 30 aout 2012 à 18:19

    Allez Chérèque il faut prendre ces distances avec la CGT, ancien et toujours repère de staliniens qui sont aveuglés par des théories qui leur interdit de regarder la réalité.Ils ont fait couler pas mal de boites. Mais à l'époque il y avait encore un peu de possibilité d'endettement supplémentaires. Maintenant si on les écoute c'est par dizaine qu'ils vont couler les entreprises ou les faire fuir de France.