La cellule très spéciale de Credit Suisse à l'aéroport de Zurich

le
0

Les banquiers helvètes ont, de 2001 à 2008, dans la plus grande discrétion, mais avec beaucoup d'assiduité, chassé les clients américains en leur offrant d'échapper au fisc.

C'est un scénario à la James Bond. Une évasion fiscale à grande échelle orchestrée par Credit Suisse pour des fortunes américaines. Plus de 22.000 comptes ont été ouverts, pour un total de près de 10 milliards d'euros, dont l'essentiel non déclaré, accuse un rapport de 175 pages d'une commission d'enquête du Sénat américain après deux ans d'investigations.

Les banquiers suisses usaient de tous les stratagèmes. Troquant leur attaché-case, pour un sac à dos, usant de visa touriste pour entrer sur le sol américain, transmettant dans les ascenseurs des extraits de compte glissés dans des revues. Avec la consigne expresse de détruire toute trace papier. Credit Suisse avait aussi installé dans l'aéroport de Zurich une cellule spéciale. Son nom de code: SIOA5 pour garantir l'anonymat. Très...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant