La CEDH demande la suspension de l'arrêt Vincent Lambert

le
0
LA CEDH DEMANDE LA SUSPENSION DE L'ARRÊT VINCENT LAMBERT
LA CEDH DEMANDE LA SUSPENSION DE L'ARRÊT VINCENT LAMBERT

PARIS (Reuters) - La Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a demandé mardi soir la suspension de l'arrêt du Conseil d'Etat validant la décision d'arrêter les soins prodigués à Vincent Lambert, un patient tétraplégique en état végétatif.

L'avocat des parents de Vincent Lambert, Me Jérôme Triomphe, a déclaré en avoir été informé par la CEDH.

"La CEDH, fidèle à ses traditions (...), interdit qu'on touche à un cheveu de Vincent Lambert", a ajouté Me Triomphe sur France Info.

Le maintien en vie de Vincent Lambert divise sa famille et a relancé en France le débat sur l'euthanasie.

Le Conseil d'Etat, plus haute juridiction administrative française, a estimé mardi que la décision prise par l'équipe médicale du CHU de Reims en accord avec l'épouse de Vincent Lambert, mais à laquelle s'opposent ses parents, s'inscrivait dans le cadre de la loi Leonetti de 2005 qui proscrit l'acharnement thérapeutique.

Les parents de Vincent Lambert, qui refusent de le laisser mourir, avaient par anticipation saisi dès lundi la CEDH, pour qu'elle ordonne à la France de surseoir à l'arrêt de son alimentation et de son hydratation.

(Chine Labbé, édité par Guy Kerivel)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant