La Cédéao prépare une intervention militaire en Gambie

le
0
    LAGOS, 17 janvier (Reuters) - Le Nigeria et les autres pays 
membres de la Communauté économique des Etats d'Afrique de 
l'Ouest (Cédéao) préparent une intervention militaire en Gambie 
où le président Yahya Jammeh refuse d'accepter le verdict des 
urnes et de quitter le pouvoir. 
    "Une décision a été prise qui prévoit qu'il ne demeure pas 
président à la fin de son mandat", a-t-on rapporté mardi de 
source militaire nigériane. Le Nigeria exerce actuellement la 
présidence tournante de la Cédéao. 
    Au pouvoir depuis un coup d'Etat en 1994, Yahya Jammeh 
refuse de reconnaître sa défaite à l'élection présidentielle du 
1er décembre, après avoir dans un premier temps accepté le 
résultat du vote. Son adversaire, et président élu, l'ancien 
homme d'affaires Adama Barrow doit prêter serment jeudi. 
    Signe de l'abandon progressif des soutiens dont le président 
Jammeh disposait, quatre autres ministres ont démissionné mardi, 
a-t-on appris de sources gouvernementales. Il s'agit des 
ministres des Finances, des Affaires étrangères, du Commerce et 
de l'Environnement. 
 
 (Felix Onuah, avec Pap Saine à Banjul, Gilles Trequesser pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant