La CE va sanctionner Goldman Sachs, Prysmian, Nexans

le
1
Cables are seen at a factory in Maliano
Cables are seen at a factory in Maliano

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne infligera le mois prochain des amendes à Goldman Sachs, Prysmian , Nexans et plusieurs sociétés japonaises pour avoir constitué un cartel sur le marché du câble, a-t-on appris vendredi de quatre sources proches du dossier.

L'exécutif européen avait lancé leurs investigations dans ce dossier il y a plus de cinq ans. En principe, il peut imposer aux entreprises jugées coupables d'avoir enfreint les règles en matière de concurrence des amendes pouvant représenter jusqu'à 10% de leur chiffre d'affaires.

"La décision de la Commission devrait intervenir avant Pâques (le 20 avril)", ont dit les sources.

Ces sanctions sont les dernières en date prises par des autorités de régulation à l'encontre de producteurs de câbles reconnus coupables d'entente sur les prix.

Les autorités japonaises, sud-coréennes et australiennes ont déjà infligé plusieurs millions d'euros d'amendes à des acteurs du secteur pour pratiques anti-concurrentielles.

La justice américaine enquête elle aussi sur le marché du câble.

La CE ne sanctionnera pas le suisse ABB, qui l'a alertée sur le cartel, ont précisé les sources.

Goldman Sachs, qui avait racheté la société italienne Prysmian, premier fabricant mondial du câble, via un des ses fonds d'investissement en 2005, s'est refusé à tout commentaire.

La banque américaine a depuis revendu cette participation.

Prysmian, qui fabrique des câbles pour les secteurs de l'énergie et des télécoms, a également refusé de commenter l'information. L'entreprise a constitué une provision de 199 millions d'euros en vue d'une éventuelle amende.

Nexans, le numéro deux du secteur qui a mis il y a trois ans 200 millions d'euros de côté en vue d'une amende, a dit ne pas avoir des informations ni sur la date ni sur le contenu d'une éventuelle décision de la Commission.

Le porte-parole de la Commission européenne pour les affaires de concurrence Antoine Colombani s'est également refusé à tout commentaire.

Les sources ont ajouté que les groupes japonais Exsym Corporation, J-Power Systems Corporation et Viscas Corporation ainsi que le groupe sud-coréen LS Cable & Systems allaient également être sanctionnés par Bruxelles.

(Foo Yun Chee, Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3830256 le samedi 22 mar 2014 à 16:07

    pour Goldma