La CE sonde les clients d'Alcatel et Nokia sur leur fusion

le , mis à jour à 20:05
1

BRUXELLES, 24 juin (Reuters) - Les autorités européennes interroge actuellement les clients des principaux fabricants d'équipements télécoms sur l'impact d'une éventuelle fusion entre le finlandais Nokia NOK1V.HE et le franco-américain Alcatel-Lucent ALUA.PA . Le nouvel ensemble né de ce rapprochement se classerait au deuxième rang mondial du secteur derrière le suédois Ericsson ERICb.ST et devant les chinois Huawei HWT.UL et ZTE 0000963.SZ ou le sud-coréen Samsung 005930.KS . Dans ce questionnaire, que Reuters a pu se procurer, la Commission européenne demande entre autres si ZTE et Samsung pourraient être considérés comme des fournisseurs fiables sur le marché des réseaux d'accès radio (RAN). "Considérez-vous que l'opération projetée réduit le nombre de fournisseurs alternatifs (...) d'une manière dommageable en terme de concurrence ?", demande la CE. Le questionnaire porte aussi sur les risques qu'implique le mariage Nokia-Alcatel-Lucent en terme de possibilité de changement de fournisseurs. Les sociétés auxquelles le questionnaire a été adressé ont jusqu'au 29 juin pour y répondre et la Commission aura ensuite jusqu'au 27 juillet pour rendre sa décision. Les autorités de la concurrence américaines, brésiliennes et serbes ont déjà donné leur feu vert au projet. (Foo Yun Chee, Marc Angrand pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6679489 le mercredi 24 juin 2015 à 20:01

    Par contre, il n'est pas certain que les Actionnaires d'Alcatel approuve une fusion qui n'est pas à leur avantage.