La CE prône une politique budgétaire légèrement plus expansive

le
0
    BRUXELLES, 16 novembre (Reuters) - La zone euro dans son 
ensemble doit assouplir légèment sa politique budgétaire l'an 
prochain pour la rendre modérément expansive et contribuer ainsi 
à la relance de l'économie, a déclaré mercredi la Commission 
européenne. 
    Dans un communiqué, l'exécutif européen dit qu'une position 
fiscale "plus positive" est justifiée dans la zone euro, en 
soutien de la politique monétaire ultra-accommodante mise en 
oeuvre par la Banque centrale européenne. 
    Malgré des progrès importants ces dernières années, "la 
reprise n'accélère toujours pas", déplore-t-il en relevant le 
niveau élevé de capacités inemployées dans l'économie et les 
incertitudes persistantes. 
    La Commission juge en conséquence qu'une expansion 
budgétaire "allant jusqu'à 0,5% du PIB" est souhaitable en 2017 
dans l'ensemble de la zone euro. 
    Elle fixe des bornes entre 3% et 8% mais juge que la limite 
haute pourrait susciter des situations de surchauffe dans 
certains Etats membres ou alimenter des inquiétudes sur la 
soutenabilité des finances publiques. 
    La CE a épinglé mercredi l'Italie et cinq autres pays qui 
risquent selon elle d'enfreindre les règles budgétaires 
européennes mais elle a parallèlement décidé de ne pas 
sanctionner l'Espagne et le Portugal en les privant de fonds 
européens l'an prochain, donnant ainsi un nouveau signe d'une 
politique budgétaire plus souple.   
 
 (Jan Strupczewski, Véronique Tison pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux