La CE poursuit six pays négligents envers la BRRD

le
0

BRUXELLES, 22 octobre (Reuters) - La Commission européenne a annoncé jeudi qu'elle poursuivait devant la Cour européenne de justice six pays européens qui n'ont pas encore transposé dans leur droit national la directive sur le redressement des banques et la résolution de leurs défaillances (BRRD). La BRRD est l'une des pièces maîtresses de l'union bancaire européen car elle prévoit de mettre à contribution les actionnaires, les créanciers obligataires et les gros déposants des banques avant tout recours aux finances publiques dans le cas d'un renflouement. Les pays concernés par la procédure annoncée jeudi sont la République tchèque, le Luxembourg, les Pays-Bas, la Pologne, la Roumanie et la Suède, qui auraient dû transposer la législation en droit national avant la fin 2014. "L'objectif est de pouvoir restructurer les banques au bord de la faillite sans que le contribuable doive mettre la main à la poche pour préserver la stabilité financière", explique la CE dans un communiqué. "Il est extrêmement important que ces règles soient en place dans tous les États membres". La saisine de la Cour de justice implique au moins une astreinte journalière jusqu'à transposition effective du droit, poursuit l'exécutif européen. "Le montant de telles astreintes est calculé en tenant compte de la capacité de paiement de l'État membre concerné, et de la durée et du degré de gravité de l'infraction", dit la CE. La Commission peut décider de classer l'affaire dans l'hypothèse où l'État membre transpose les règles concernées. (Jan Strupczewski et Philip Blenkinsop, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant