La CE met à l'amende un cartel d'entreprises logistiques

le
0
LA CE MET À L'AMENDE UN CARTEL D'ENTREPRISES LOGISTIQUES
LA CE MET À L'AMENDE UN CARTEL D'ENTREPRISES LOGISTIQUES

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a infligé mercredi des amendes pour un total de 169 millions d'euros à 13 entreprises de logistique, dont UPS, Panalpina et Expeditors.

DHL Global Forwarding, filiale de Deutsche Post, qui a fait partie du cartel, n'a pas été sanctionnée car elle a alerté les autorités.

La Commission reproche aux entreprises concernées de s'être mises d'accord sur les prix dans le fret aérien entre 2002 et 2007 dans le cadre de quatre cartels. Ces accusations font suite à des perquisitions au sein des groupes impliqués il y a trois ans.

Kintetsu Express, UTI ou encore DSV sont également mises à l'amende. Le groupe suisse Kuehne & Nagel, qui a écopé d'une pénalité de 53,7 millions d'euros, a déjà annoncé qu'il songeait à se pourvoir en appel contre la décision.

"En temps de crise, il est d'autant plus important de mettre fin à l'impôt dissimulé que les ententes font peser sur notre économie. Ces ententes ont affecté les personnes et les entreprises expédiant des biens sur des routes commerciales importantes", déclare le commissaire européen à la concurrence Joaquin Almunia, cité dans le communiqué de la CE.

"Beaucoup d'exportateurs et de consommateurs européens ont pu en subir les dommages. Les entreprises doivent être conscientes que dépasser les limites en se livrant à une collusion sur les prix finit par leur coûter cher, comme l'illustre la décision de ce jour."

Foo Yun Chee et Francesco Guarascio, Pascal Schmuck pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant