La CE enquête sur l'OPA de Ryanair sur Aer Lingus

le
1
BRUXELLES OUVRE UNE ENQUÊTE APPROFONDIE SUR L'OPA DE RYANAIR SUR AER LINGUS
BRUXELLES OUVRE UNE ENQUÊTE APPROFONDIE SUR L'OPA DE RYANAIR SUR AER LINGUS

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a ouvert mercredi, sans surprise, une enquête approfondie sur l'OPA de 700 millions d'euros de Ryanair sur Aer Lingus, estimant qu'elle risque de réduire la concurrence sur un grand nombre de lignes.

"Sur de nombreuses lignes européennes, principalement au départ de l'Irlande, les deux entreprises sont l'une pour l'autre le concurrent le plus direct, et les barrières à l'entrée semblent importantes", explique la CE dans un communiqué.

"Plusieurs de ces liaisons sont actuellement uniquement desservies par ces deux compagnies. Ce rachat pourrait donc entraîner la disparition de la concurrence réelle et potentielle sur un grand nombre de ces lignes", ajoute-t-elle.

Ryanair a fait savoir que, compte tenu de la décision de la CE, son offre sur Aer Lingus était caduque et qu'elle comptait en soumettre une nouvelle, pour autant que la CE autorise la précédente au terme de son enquête approfondie dite de Phase II.

La CE a dit qu'elle déciderait d'ici au 14 janvier d'autoriser ou pas la transaction, troisième tentative de la compagnie Ryanair pour acquérir sa concurrente irlandaise.

Mais elle estime en tout état de cause que Ryanair est devenue une compagnie aérienne bien plus solide qu'elle ne l'était à l'époque de ses précédentes offres et que les motifs pour bloquer son OPA n'en sont donc que plus pertinents.

Elle dit aussi que la direction de la concurrence britannique continue d'enquêter sur les répercussions de la participation minoritaire de Ryanair de 29,82% dans Aer Lingus.

Aer Lingus avait dit vendredi qu'elle rejetait à nouveau l'offre d'achat de Ryanair, estimant que sa concurrente n'a apporté aucune information nouvelle à son sujet.

Le Financial Times écrivait mardi que Ryanair avait demandé à six de ses concurrentes d'ouvrir de nouveaux services sur certaines lignes d'Aer Lingus, offensive destinée à maximiser ses chances d'obtenir le feu vert de la CE.

Foo Yun Chee, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • paumont1 le mercredi 29 aout 2012 à 14:34

    il faudrait refuser cette opa , donc elle sera acceptée sous une forme ou une autre....