La CDU veut bannir les symboles de l'Allemagne de l'Est

le
0
Un défilé d'anciens membres de la Stasi, la police politique du régime communiste, a déclenché un tollé outre-Rhin.

Correspondant à Berlin

Vingt-trois ans après la chute du mur de Berlin, l'Allemagne reste hantée par le passé communiste de l'ex-RDA. Froissée par un défilé militaire de la Stasi, la police secrète du régime communiste est-allemand, la CDU a réclamé, mardi, l'interdiction des symboles de l'État est-allemand. Le parti conservateur d'Angela Merkel espère ainsi épargner de nouvelles provocations aux victimes de la répression du parti unique SED et enrayer l'«ostalgie» outre-Rhin.

Début mai, plusieurs dizaines de gardes du régiment «Felix Djerzinski» de la Stasi - nommé ainsi en hommage au fondateur de la Tcheka, l'ancêtre du KGB - ainsi que des soldats de l'armée est-allemande (NVA) et d'anciens «Vopo», les membres de la Volkspolizei, en charge de la surveillance des frontières de la RDA, se sont recueillis en uniforme et en ar...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant