La CDU prône la fermeté à l'égard des agresseurs de Cologne

le
1
    BERLIN, 8 janvier (Reuters) - L'Union chrétienne démocrate 
(CDU) de la chancelière allemande Angela Merkel réclame la 
fermeté à l'égard des demandeurs d'asile qui enfreignent la loi, 
après une série d'agressions à Cologne pendant la nuit de la 
Saint-Sylvestre.  
    Cent vingt et une femmes disent avoir été victimes de vols, 
de menaces et de violences sexuelles commises par de jeunes 
hommes, pour la plupart ivres, dans le quartier de la 
cathédrale.  
    Selon le chef de la police de la ville, les auteurs 
semblaient être d'origine "arabe ou nord-africaine", précision 
qui a suscité la polémique en plein débat sur les conséquences 
de l'afflux de réfugiés syriens. 
    Un représentant syndical des forces de l'ordre dans le Land 
de Rhénanie-du-Nord-Westphalie cité par Die Welt se dit pas 
ailleurs certain que des réfugiés se trouvaient parmi les 
agresseurs. 
    Dans un document rédigé à l'occasion d'une réunion de la 
direction du parti à Mayence, dont Reuters a pu prendre 
connaissance, la CDU demande le rejet systématique des demandes 
d'asile formulées par des étrangers ayant fait l'objet d'une 
condamnation. 
    Le vice-Chancelier Sigmar Gabriel, chef de file du Parti 
social démocrate, a également plaidé en ce sens.  
    "Pourquoi les contribuables allemands devraient-ils payer le 
séjour en prison de criminels étrangers ?", s'est-il interrogé. 
"La perspective de devoir passer un moment derrière les barreaux 
dans leur pays est beaucoup plus dissuasive qu'une peine de 
prison en Allemagne." 
    La CDU réclame en outre l'assouplissement des conditions 
d'expulsion, la généralisation de la vidéosurveillance et la 
définition de nouvelles infractions pour les agressions 
physiques. 
 
 (Andreas Rinke, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bernm le vendredi 8 jan 2016 à 11:48

    Et ceux dont le demande d'asile aura ete rejetee, viendront dans les pays voisins...