La CDP envisagerait d'entrer dans Tel Italia si Rome le demande

le
0
    ROME, 3 octobre (Reuters) - La banque publique italienne 
Cassa Depositi e Prestiti (CDP) envisagerait d'investir dans 
Telecom Italia  TLIT.MI  si le gouvernement italien lui demande 
d'exercer les pouvoirs spéciaux de l'Etat ("golden powers"), a 
déclaré mardi son président. 
   Rome a lancé une procédure auprès de Telecom Italia au motif 
que son principal actionnaire Vivendi  VIV.PA , qui détient 24% 
de son capital, aurait omis de notifier son contrôle de fait de 
l'opérateur télécoms, considéré comme un actif stratégique.  
    Si l'enquête conclut que la groupe français contrôle TIM, le 
gouvernement pourrait exercer ses pouvoirs spéciaux qui vont 
d'une amende à l'obligation de vendre certains actifs clé.      
    Le président de la Cassa Depositi, Claudio Costamagna, a 
déclaré à la chaîne de télévision La7 que la participation de 
50% détenue par la banque publique dans le spécialiste italien 
de la fibre optique Open Fiber restait une priorité. 
    "Mais si le gouvernement nous demande d'entrer dans   
Telecom en exerçant le 'golden power', nous l'étudierions pour 
voir si c'est avantageux ou non", a-t-il ajouté. 
 
 (Stefano Bernabei, Juliette Rouillon pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant